VERNACULAIRES

Essais d'histoire de la photographie


Clément Chéroux


Quoi de commun entre un photographe qui essaye de capturer des fantômes, un expérimentateur qui tente d'enregistrer ses pensées en disposant une plaque sensible sur son front, un opérateur de fête foraine, un prestidigitateur en chambre noire, de joyeux amateurs et quelques chasseurs de reflets ? Rien, si ce n'est leur appartenance à cette vaste catégorie photographique encore insuffisamment étudiée par les historiens du médium : celle du vernaculaire.
La photographie vernaculaire est le plus souvent appliquée ou fonctionnelle, c'est-à-dire utilitaire. La famille est l'un de ses principaux lieux de production ou de circulation, elle est donc aussi domestique. Mais surtout, elle se situe hors de ce qui a été jugé le plus digne d'intérêt par les principales instances de légitimation culturelle. Elle se développe en périphérie de ce qui fait référence, compte et pèse dans la sphère artistique. Elle est l'autre de l'art.
En historien consciencieux, mais non sans délectation, Clément Chéroux revient dans cet ouvrage sur quelques-unes de ces pratiques vernaculaires oubliées. Elles deviennent autant d'occasions d'interroger la photographie : faut-il (ou non) croire aux images, comment s'aveugler en les regardant, qu'est-ce qu'un amateur, quel est l'inconscient photographique du cinéma de Georges Méliès, les photographes forains ont-ils le pouvoir de changer la vie en changeant de décor, quelle était la véritable activité d'Eugène Atget ?

Historien de la photographie, docteur en histoire de l'art, Clément Chéroux est conservateur au Centre Pompidou. 
Il a été le commissaire de nombreuses expositions dont « Le Troisième Œil. La photographie et l'occulte » (Maison européenne de la photographie, 2004) ; « La Subversion des images. Surréalisme, photographie, film » (Centre Pompidou, 2009) ; «Shoot ! La photographie existentielle "(Rencontres d'Arles, 2010) ; « Derrière le rideau. L'esthétique photomaton » (Musée de l'Élysée, 2012).
Clément Chéroux a également écrit ou dirigé une vingtaine d'ouvrages parmi lesquels, au Point du Jour : Diplopie. L'image photographique à l'ère des médias globalisés : essai sur le 11 septembre 2001 (2009) et Brancusi, film, photographie. Images sans fin (2011).


Vernaculaires est publié avec le soutien du Centre régional des lettres de Basse-Normandie et de la Fondation Neuflize Vie.

Format : 15 x 22 cm (broché)
69 photographies
168 pages
ISBN : 978-2-912132-69-7
22 euros
Parution : septembre 2013


William H. Mumler, Herbert Wilson avec l'esprit d'une jeune femme à laquelle il avait été fiancé, photographie spirite, 1870-1875


Anonyme, Portrait dédoublé de Georges Méliès,
photographie du film Un peu de feu, SVP, 1904